12.1 C
Val-de-Travers
16 octobre 2021
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

Covid-19 : immunité collective dopée par la vaccination dans le Canton de Neuchâtel

Ecouter cet article

Près de 8 Neuchâtelois-es sur 10 possèdent des anticorps contre le nouveau coronavirus grâce à la vaccination: l’étude Corona Immunitas menée depuis une année dans le Canton de Neuchâtel démontre que cette proportion est plus élevée chez les personnes âgées de plus de 65 ans que chez les 20-64 ans, moins vaccinés.

Dans le Canton de Neuchâtel, 79% des adultes possèdent des anticorps contre le Covid- 19 (SARS-CoV-2), soit près de 8 Neuchâtelois-es sur 10. Ce taux s’élève à 93% pour les personnes âgées de plus de 65 ans et à 75% pour les 20-64 ans. Ces résultats démontrent par ailleurs une forte augmentation de la proportion d’adultes avec des anticorps depuis une année : ce taux s’élevait à 4.9% en septembre 2020 et à 22% en mars 2021. Ils découlent de l’étude menée par le Service cantonal de la santé publique (SCSP) dans le cadre du projet national Corona Immunitas (www.ne.ch/CoronaImmunitas).

- Publicité -

Autre constat de cette étude : la progression de l’immunité collective, particulièrement importante chez les plus de 65 ans, repose majoritairement sur la vaccination. Les données actuelles de surveillance des hospitalisations et des infections corroborent d’ailleurs ces résultats. La vaccination induit une réponse immunitaire plus forte et plus protectrice que l’infection naturelle par le virus.

Pour ce quatrième et dernier volet réalisé dans le Canton de Neuchâtel, la séroprévalence

– soit la détection d’anticorps chez des personnes ayant été infectées par le virus lui-même ou ayant été vaccinées – a été déterminée grâce à des prises de sang effectuées entre le 2 juillet et le 24 août 2021. Sur les 2’800 personnes de plus de 20 ans tirées au sort, 562 volontaires ont répondu favorablement à l’invitation du SCSP (dont 54% de femmes). La moyenne d’âge s’est élevée à 58 ans. 428 des participant-e-s avaient reçu au moins une dose de vaccin (76%). Cette étude a été réalisée en collaboration avec plusieurs institutions : NOMAD (Neuchâtel Organise le Maintien à Domicile), la Maison de Santé (Médecins du Monde), ADMED (Analyses et Diagnostics médicaux) ainsi que le Service régional neuchâtelois et jurassien de transfusion sanguine (SRNJTS).

Le projet de recherche Corona Immunitas (www.corona-immunitas.ch/fr) est coordonné par la Swiss School of Public Health (SSPH+). Il regroupe 40 études effectuées par 14 universités et organisations de santé de toute la Suisse. Grâce à la surveillance à long terme du développement des anticorps, ces études visent à déterminer – via la détection d’anticorps auprès d’un échantillon de 50’000 personnes volontaires – comment le nouveau coronavirus se propage dans les différentes régions de Suisse mais également au sein de catégories de population et de groupes professionnels spécifiques. Leurs résultats permettent de définir des pistes et des mesures pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en Suisse.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :