12.1 C
Val-de-Travers
samedi, avril 10, 2021
- publicité -

SUIVEZ-NOUS

- publicité -

Covid-19 : allègements des restrictions en EMS grâce à la

Image by RitaE from Pixabay

Dans le Canton de Neuchâtel, c’est plus de 80% des résident-e-s des établissements médico-sociaux qui ont été vaccinés entre janvier et mars de cette année. La campagne de vaccination permet ainsi d’alléger certaines restrictions toujours en vigueur dans ces institutions. Toutefois, la prudence reste de mise, les allègements pourront être confirmés et éventuellement étendus selon l’évolution de la situation épidémiologique observée.

Les conditions de vie des résident-e-s en établissements médico-sociaux (EMS) vont pouvoir s’améliorer. Entre la mi-janvier et la mi-mars de cette année, plus de 80% en moyenne des résident-e-s des EMS ont reçu les deux doses nécessaires à la vaccination contre la Covid-19. Grâce à cette campagne de vaccination, certaines mesures de protection encore en vigueur pourront être levées et ce, dès la deuxième semaine après que la seconde dose de vaccin ait été administrée. Ces allègements concernent avant tout les visites, les lieux de rencontre, les animations, les repas et les collations au sein des institutions, ainsi que les sorties réalisées dans le cadre institutionnel.

- Publicité -

Moyennant certaines modalités organisationnelles, il sera par exemple possible, pour les résident-e-s, de recevoir des visites sans restriction de lieux ou de durée ou de manger avec leurs visiteurs au sein de l’EMS. Les visiteurs sont invités à se renseigner directement auprès de l’établissement médico-social en question pour connaître les allègements mis en place après le délai vaccinal fixé. Par ailleurs, les sorties institutionnelles ainsi que les animations collectives sont à nouveau autorisées sans restriction.

Une grande prudence reste de mise

Si en Suisse romande aucune flambée de cas en EMS n’a été observée après la deuxième dose de vaccin, la situation épidémiologique dans ces institutions sera particulièrement suivie ces prochaines semaines. Une phase d’observation est nécessaire pendant laquelle une grande prudence reste de mise.

Les directions d’EMS pourront également compléter leur plan de protection avec différentes mesures de surveillance basées sur des tests réguliers de dépistages des visiteurs, des collaborateurs et des intervenants externes, ainsi que des nouveaux résident-e-s n’ayant pas encore été vaccinée-e-s, permettant ainsi de renforcer la sécurité. Le cas échéant, ces plans révisés doivent être soumis au médecin cantonal et au service de la consommation et des affaires vétérinaires.

Si les résultats des observations durant cette première phase d’assouplissement sont positifs, alors les allègements en institutions pourront être confirmées et progressivement étendues à partir du 19 avril.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

Partenaires

Newsletter

[mailpoet_form id=”3″]

- Publicité -
Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :