12.1 C
Val-de-Travers
samedi, avril 10, 2021
- publicité -

SUIVEZ-NOUS

- publicité -

Situation sécuritaire améliorée à la suite de la réouverture du centre spécifique pour requérants d’asile des Verrières

Image source: google map

Le centre spécifique pour requérants d’asile des Verrières NE est à nouveau en service depuis un mois. D’après les premiers échos, cette mesure semble efficace. L’attribution temporaire de 21 requérants récalcitrants a permis d’améliorer sensiblement la cohabitation et la sécurité dans les autres centres fédéraux pour requérants d’asile (CFA). Grâce à l’encadrement renforcé et à l’expérience du personnel sur place, le centre fonctionne bien. Depuis qu’il a été rouvert, aucun incident n’est à déplorer ni en son sein ni dans les environs. 

Le centre spécifique des Verrières a été remis en exploitation à la mi-février. À ce jour, il a accueilli en tout 21 requérants d’asile récalcitrants. Les règles de sortie y sont plus strictes que dans les autres CFA et le personnel de sécurité et d’encadrement y est renforcé. Seuls des hommes adultes qui s’étaient comportés de manière répréhensible séjournent temporairement dans ce centre. 

Premiers échos des Verrières

- Publicité -

La remise en exploitation du centre a pu s’effectuer rapidement et facilement et le SEM s’est engagé à maintenir un contact étroit avec les autorités cantonales et de la commune d’implantation pour s’assurer que la réouverture ne provoque pas de difficultés de voisinage. Aucun dysfonctionnement n’est à signaler à ce jour. 

La grande majorité des requérants hébergés aux Verrières exécutent des travaux d’entretien en tout genre, suivent des programmes d’occupation et prennent part à des activités sportives. La coopération avec les autorités cantonales de police fonctionne très bien, grâce notamment à un échange intensif d’informations. Les requérants qui quittent le centre sans le signaler sont généralement vite retrouvés.

Répercussions positives dans les autres CFA

Dans les mois qui avaient précédé la réouverture du centre, les interventions policières s’étaient multipliées dans les CFA en raison de voies de fait entre requérants d’asile. En janvier et en février, pas moins de 52 événements de cette nature ont été enregistrés, contre 29 au cours de la même période de l’année précédente. La délinquance avait également augmenté aux alentours des CFA. 

Les problèmes s’étaient notamment accentués en Suisse romande (Perreux NE et Chevrilles FR) et en Suisse du Nord-Ouest (Flumenthal SO).

Les requérants d’asile récalcitrants qui perturbent la sécurité dans les CFA et l’ordre public peuvent être systématiquement transférés dans le centre spécifique. Cette mesure a contribué de manière significative à améliorer la cohabitation quotidienne dans les CFA et à accroître le sentiment de sécurité des collaborateurs et des autres requérants. 

Grâce à la réouverture du centre des Verrières, les incidents sont moins nombreux dans les autres centres et alentour. Ainsi, les mesures de sécurité ont déjà pu y être assouplies, comme à Chevrilles, par exemple, où une patrouille de sécurité a été supprimée.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

Partenaires

Newsletter

[mailpoet_form id=”3″]

- Publicité -
Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :