Buttes La Robella reçoit un nouveau soutien de la Commune

0
94

Soutien complémentaire de 9.07 francs par habitant à TBRC pour l’année 2020

La Robella

La Commune de Val-de-Travers, par son Conseil général, a octroyé ce lundi 30 spetembre 2019 un nouveau soutien d’environ 80’000 francs à la coopérative TBRC. Cette subvention complémentaire – en prolongement de celle octroyée depuis 2016 pour 130’000 francs par an – a pour but de donner une assise plus solide à la coopérative TBRC, afin de favoriser une orientation « quatre saisons » du site et de renforcer son caractère touristique.

Fréquentation en hausse

Le bilan tiré aujourd’hui est positif, avec une fréquentation et une notoriété en hausse. Celles-ci ne suffisent pas à TBRC pour se passer d’un soutien s’ajoutant à celui, initial, de 20 francs par an et par habitant, garanti jusqu’en 2028. La faute notamment à l’impossibilité de développer plus avant le site tant que le Canton de Neuchâtel n’aura pas établi la « fiche tourisme » du plan directeur cantonal. La réflexion avance en concertation avec le Conseil communal, avec l’objectif de disposer d’ici un à deux ans d’une vision claire, en particulier quant à l’extension de la ligne de télésiège jusqu’au Crêt de la Neige ce qui permettraitde se rapprocher du Chasseron et du domaine skiable des Rasses.

La Robella n’est pas un cas isolé

Selon le rapport du Conseil communal, il n’est pas inutile de souligner le fait que les stations de remontées mécaniques ne peuvent, en Suisse, se passer d’un soutien des collectivités publiques. Même si « comparaison n’est pas raison », les enjeux économiques n’étant ici pas d’une même ampleur, rappelons qu’en juin dernier, le Grand Conseil valaisan votait un fonds de 400 millions de francs, sous forme de prêts (270 millions de francs), de cautionnements (100 millions) et de subventions à fonds perdus (20 millions), les dix millions de francs étant provisionnés. En 2017, le canton de Vaud avait quant à lui dégagé un fonds de près de 7 millions de francs pour les stations des Alpes vaudoises, qui s’ajoutait à une première enveloppe de 13 millions votée l’année précédente.

L’ Auberge des Fées sera gérée par le TBRC

Afin de tendre vers une diminution du nombre d’acteurs présents sur le site, TBRC reprendra par ailleurs la gestion de l’Auberge des Fées dès l’automne 2019. Cette évolution répond à une recommandation du rapport de 2015 en vue d’une organisation plus homogène de la station.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.