12.1 C
Val-de-Travers
21 janvier 2022
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

Volleyball – Rencontre avec Solenn Fabien, la capitaine de Valtra, avant un week-end chargé

Ecouter cet article
Solenn Fabien- Crédit photo: Yves Fivaz

Le week-end sera chargé pour Groupe e Valtra puisque les neuchâteloises se déplaceront samedi (17h30) à Genève pour un match de championnat et dimanche (16h30) à Düdingen pour le huitième de finale de la coupe.

Avant ces deux échéances, nous avons rencontré la capitaine vallonnière Solenn Fabien qui a fait toutes ses classes juniores dans le canton du bout du lac.

- Publicité -
<
<
<

Du travail et une grande détermination

Au VBC Val-de-Travers depuis 2 saisons, Solenn Fabien endosse cette saison le rôle de capitaine de l’équipe de LNA.
Celle qui a commencé le volleyball à l’âge de 10 ans dans la région genevoise et qui a intégré le circuit professionnel à l’âge de 16 ans est aussi pharmacienne de profession.

À seulement 23 ans, la jeune femme débordante d’énergie est déjà une joueuse expérimentée. « Plus jeune, je jonglais entre les cours de piano et de solfège au conservatoire et les entrainements d’athlétisme, de handball et de volleyball. Mais très rapidement, j’ai dû faire des choix et le volleyball a pris le dessus. » explique Solenn Fabien.
Première ligue à 13 ans, LNB à 14 ans, et ensuite la LNA au NUC dont le coach de l’époque était un certain Luiz Souza.

La franco-suisse n’a ensuite plus quitté le championnat suisse de LNA, cumulant des études universitaires exigeantes, les entrainements quotidiens et les sélections en équipe de France junior pendant les vacances, avec comme points culminants 2 nominations dans le « 7 en or » en coupe de France et une neuvième place à l’Euro U19 en 2016 à Nitra en Slovaquie.

« Grâce au soutien de ma famille et de mes coaches, j’ai pu concilier mes études et la pratique du volleyball dans l’élite. Cela m’a demandé une grande organisation, beaucoup de travail et de détermination et de nombreuses heures dans les trains. À une époque, tous les contrôleurs de la CFF me connaissaient ! » s’amuse la réceptionneuse-attaquante.

Un esprit tourné vers le collectif

- Publicité -

Installée du côté de Cernier avec son copain hockeyeur, la neuchâteloise d’adoption jongle désormais entre son travail de doctorat, les centres de vaccination de la région pour porter main forte à ses collègues pharmaciens et son rôle de capitaine et de joueuse au sein du Groupe e Valtra.
« Il était très important pour moi de trouver un équilibre entre ma vie personnelle, ma profession et ma passion pour le volleyball. Valtra m’a offert cette possibilité. Luiz (Souza, le head coach) est certes exigeant mais également très attentif et à l’écoute. Michèle, la préparatrice mentale, aide également beaucoup.» précise la joueuse vallonnière.

Alors quand le coach brésilien lui a proposé le rôle de capitaine, Solenn Fabien n’a pas hésité longtemps. « C’est un rôle que j’avais déjà endossé à plusieurs reprises par le passé et cela correspond à mon caractère. J’aime fédérer et je déteste la défaite. Pendant les matches, je mets toute mon énergie à encourager mes coéquipiers et même dans la difficulté, je mets un point d’honneur à ne jamais baisser les bras. »

Trois matches en cinq jours

Suite à des cas de Covid au sein de l’effectif de Kanti, le match de samedi dernier a dû être reporté au mercredi 19 janvier (19h00), ce qui a passablement désorganiser la préparation de l’équipe avant d’affronter Genève. Loin de perturber les joueuses, cela n’a fait que décupler leur envie. « C’est dans la difficulté que nous réagissons le mieux. » explique celle qui a fait toutes ses classes dans la cité de Calvin. « Jouer à Genève est toujours un peu particulier pour moi. J’ai passé tous mes week-end à la salle Henry-Dunant pendant des années et j’en connais chaque recoin ! »
Bien que mieux classée que Valtra, Genève est une équipe contre laquelle les joueuses de Luiz Souza ont une carte à jouer. « Nous avons un groupe plein de ressources et très surprenant. Comme les filles viennent de cultures et d’horizons très différents, cela apporte une grande richesse à l’équipe. Nous travaillons dur et partageons les mêmes objectifs, à savoir une qualification en play-offs et après, tout peut arriver.»

  • Groupe e Valtra – Genève Volley : Samedi 15 janvier 2022 à 17h30 (Henry-Dunant)
  • Groupe e Valtra – Düdingen : Dimanche 16 janvier 2022 à 16h30 (Leimacker)
  • Groupe e Valtra – Kanti Schaffhausen : Mercredi 19 janvier 2022 à 19h (BBC Arena)
- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :