12.1 C
Val-de-Travers
lundi, 25 mai, 2020

COVID-19 – Mesures à prendre relatives à l’ouverture partielle des commerces

Image d'illustration En prévision de la réouverture partielle de certains commerces lundi 27, le Service cantonal de la...

SUIVEZ-NOUS

En Suisse, 64% des enfants de moins de 13 ans sont confiés à une garde extrafamiliale

Image par emailme3 de Pixabay  La majeure partie de la garde des enfants de 0 à 12 ans est assurée par...

Nouveau service de la Croix-Rouge neuchâteloise à Val-de-Travers

Image by Sofia Iivarinen from Pixabay  La vie reprend son cours? Comme la Confédération recommande encore  de rester chez soi, l'antenne...

Covid-19 – Garantir l’accès aux vaccins

Image by pearson0612 from Pixabay  Le Conseil fédéral souhaite accélérer la recherche et le développement d'un vaccin sûr et efficace afin...

Du Rififi au pays de la Fée verte

- Publicité -

C’est sous ce titre et sous la plume de Christian Rappaz qu’est paru un article le 8 novembre dernier, dans l’hebdomadaire L’Illustré édité à Lausanne.

L’article relate une fois de plus la mésentente existant entre l’interprofession regroupant un certain nombre de gros distillateurs du Val-de-Travers qui demandent pour leur absinthe une IGP (Indication Géographique Protégée) « Absinthe du Val-de-Travers » et les petits distillateurs qui n’en veulent pas.

- Publicité -

La raison est toujours la même. Les petits distillateurs, issus pour la plupart de la clandestinité veulent être libres de distiller à leur guise sans le carcan de l’administration. Ils ne veulent pas qu’on leur impose les plantes à utiliser ou certaines recettes. Ils connaissent leur affaire et n’ont besoin de personne.

Les 17 distillateurs regroupés en association, unis contre l’IGP « Absinthe du Val-de Travers ». Réunis autour de la Fontaine à Louis à l’entrée des gorges de la Poeta-Raisse, chacun présente sa production. Ph. Julie de Tribolet.

- Publicité -

« Qu’on nous foute la paix et qu’on nous laisse faire l’absinthe comme on l’a toujours faite »

Le problème est que si l’IGP « Absinthe du Val-de-Travers » devient effective et s’ils ne se plient pas au cahier des charges imposé ils devront inscrire sur leurs bouteilles « Absinthe » sans pouvoir préciser qu’elle vient de la commune du Val-de-Travers qui recense 9 villages. Les étiquettes ne pourront plus évoquer aucun de ces villages, ce qui est le comble pour des gens qui sont nés là, y vivent et y travaillent.

- Publicité -

Regroupés en « Association des artisans-distillateurs d’absinthe du Val-de-Travers », les 17 artisans font opposition à la demande d’IGP et préviennent qu’ils ne cèderont pas. Ils sont prêts à aller jusqu’au Tribunal fédéral administratif pour avoir gain de cause.

-Source: http://absinthemuseum.auvers.over-blog.com/2017/11/du-rififi-au-pays-de-la-fee-verte.html

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

En Suisse, 64% des enfants de moins de 13 ans sont confiés à une garde extrafamiliale

Image par emailme3 de Pixabay  La majeure partie de la garde des enfants de 0 à 12 ans est assurée par...

Nouveau service de la Croix-Rouge neuchâteloise à Val-de-Travers

Image by Sofia Iivarinen from Pixabay  La vie reprend son cours? Comme la Confédération recommande encore  de rester chez soi, l'antenne...

Covid-19 – Garantir l’accès aux vaccins

Image by pearson0612 from Pixabay  Le Conseil fédéral souhaite accélérer la recherche et le développement d'un vaccin sûr et efficace afin...

Partenaires

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire et soyez informé des dernières actualités.
Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :