- publicité -

Des mesures protectrices pour le couple de hiboux grand-duc volant dans la région du cirque de St-Sulpice (NE) seront prochainement mises en place. A la demande du Groupe de travail Nature et Paysage élargi associé au développement du parc éolien de la Montagne de Buttes, la direction de Groupe E accepte d’enfouir un tronçon de ligne électrique aérienne et d’en faire un projet prioritaire.

 

Qualité paysagère et impact global causé par les lignes électriques aériennes sur l’avifaune ont donné le ton de la dernière séance du Groupe de travail Nature et Paysage élargi associé au développement du parc éolien de la Montagne de Buttes. Le 1er février dernier, ses membres sont arrivés à la conclusion qu’il fallait enfouir dès que possible le tronçon de ligne électrique aérienne MT faisant une boucle entre l’écomusée des roues de l’Areuse, la route nationale vers les Rutelins et redescendant à St-Sulpice. Un couple de hiboux grand-duc niche et donc chasse dans le périmètre de cette ligne. Le site est également utilisé par d’autres rapaces qui peuvent potentiellement être victimes de cette installation.

 

Ces arguments ont sonné favorablement aux oreilles de la Direction générale de Groupe E. A la demande du Groupe de travail Nature et Paysage, le Groupe E accepte d’anticiper les travaux d’enfouissement de ce tronçon de ligne électrique aérienne, qui étaient initialement planifiés à moyen terme. Sensible aux avantages environnementaux et sociaux de cette demande eu égard à l’amélioration paysagère du site, l’entreprise de fourniture en électricité indique, dans un courrier adressé le 26 mars au Groupe de travail, considérer désormais cet enfouissement comme prioritaire. Elle estime même être en mesure de mettre le projet à l’enquête dans les mois qui viennent, pour autant que les impératifs techniques et sécuritaires le permettent. Sans opposition, le chantier commencerait dans la foulée.

 

Le groupe de travail Nature et Paysage élargi se réjouit de la décision de Groupe E. Il constate avec satisfaction la pertinence de la collaboration en son sein à la fois de collectivités publiques et d’ONG, qui apporte une valeur ajoutée importante pour l’environnement en garantissant ainsi l’intérêt public. 

 

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.