« Mon dossier santé » : le DEP se concrétise à Neuchâtel

0
39
Image d’illustration

Dès le printemps prochain, « Mon Dossier Santé », le dossier électronique du patient neuchâtelois, accueillera les données médicales des neuchâteloises et neuchâtelois qui souhaiteraient les partager avec les professionnels de la santé de leur choix. La nouvelle plateforme www.CybersanteNeuchatel.ch en ligne dès aujourd’hui, offre d’ores et déjà des informations sur la cybersanté et sera la future porte d’entrée de « Mon Dossier Santé ».

- Publicité -

Depuis plus de deux ans, les professionnel-le-s de la santé, leur service informatique et l’État de Neuchâtel travaillent conjointement au déploiement du Dossier Électronique du Patient (DEP). À cinq mois de l’ouverture de « Mon Dossier Santé », une nouvelle plateforme dédiée à la cybersanté dans le Canton de Neuchâtel (www.cybersanteNeuchatel.ch) présente des informations sur la cybersanté ainsi que sur la mise en œuvre du DEP. Dans le futur, elle permettra non seulement d’accéder à ce dernier, une fois certifié, mais également à d’autres offres de cybersanté. Les personnes intéressées à suivre l’évolution des projets dans ce domaine auront également la possibilité de s’inscrire sur cette plateforme à une lettre d’information.

« Mon Dossier Santé » : Devenez acteur de votre santé !

« Mon Dossier Santé », le dossier électronique du patient (DEP) neuchâtelois, est en cours d’installation sur cette nouvelle plateforme. Les professionnel-le-s de la santé et de l’informatique s’attèlent à ce qu’il remplisse toutes les exigences fixées par la Confédération en vue d’une certification au printemps prochain.

Une attention particulière est portée à sa convivialité afin que son utilisation soit aussi intuitive que possible, tant pour les patients que pour les professionnel-le-s de la santé si les patients les y autorise. Ils pourront y échanger en toute sécurité des ordonnances médicales, des diagnostics, des résultats laboratoires, des radiographies et autres informations utiles au suivi médical du patient ou en cas d’urgence.

L’État et les professionnel-le-s de la santé engagés ensemble !

Depuis plus de deux ans, l’État et les professionnel-le-s de la santé neuchâtelois travaillent ensemble à la concrétisation du DEP. Ce partenariat a pris forme en 2017 par la création d’une association regroupant l’hôpital public, l’actuel Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe), le Centre Neuchâtelois de psychiatrie (CNP), les associations faîtières des établissements médico-sociaux publics et privés (ANEDEP, ANEMPA, ANIPPA), Neuchâtel Organise le Maintien à Domicile (NOMAD), la Société Neuchâteloise de Médecine (SNM), l’Ordre Neuchâtelois des Pharmaciens (ONP), le centre qui gère le système informatique des institutions de santé ainsi que l’État. Récemment, un groupe de travail a été créé afin d’associer des patient-e-s âgés de 50 à 80 ans aux réflexions menées. Ils comptent également mettre sur pied un projet visant à favoriser l’utilisation du DEP par les patients diabétiques et une centaine de professionnel-le-s de la santé.

Le Grand Conseil a accordé, en septembre 2017, un crédit d’engagement de 3 millions de francs pour ce projet de santé publique afin que les professionnel-le-s de la santé puissent répondre aux exigences de la loi fédérale sur le dossier électronique du patient (LDEP). La Confédération s’est engagée à verser une aide financière à hauteur de 850’000 francs. Dès 2021, un modèle d’affaire mixte prévoit que les professionnel-le-s de la santé et l’État partagent les frais de maintenance et de développement du DEP.  

L’objectif du DEP est d’améliorer la coordination des soins, de réduire les risques d’erreurs médicales, d’éviter la répétition d’examens onéreux, et d’améliorer l’efficience du système de la santé. En accédant à ses propres données, le patient peut également mieux comprendre son diagnostic et les prescriptions qui lui sont faites et jouer un rôle actif dans son traitement. Le DEP apportera une plus-value particulière aux patients souffrant de maladies chroniques telles que le diabète, le cancer, les maladies rhumatismales ou cardio-vasculaires.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.