12.1 C
Val-de-Travers
15 avril 2024
- Publicité -
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

L’UDC Val-de-Travers boycotte l’élection complémentaire au Conseil communal

Aucun Conseiller général UDC ne siègera le 16 janvier !

- Publicité -
Image d’archive

Le groupe parlementaire communal de l’Union Démocratique du Centre (UDC) de Val-de-Travers a annoncé, par le biais d’un communiqué de presse, son intention unanime de boycotter la séance du Conseil général prévue le 16 janvier prochain. La raison de ce boycott réside dans le caractère jugé fallacieux de l’élection complémentaire au Conseil communal, le seul point à l’ordre du jour de cette session.

La cheffe du groupe UDC, Christiane Barbey, n’a pas mâché ses mots en qualifiant cette manœuvre politique d' »aussi malhonnête qu’irresponsable ». Selon elle, la contestation ne porte pas tant sur la personne proposée que sur la manière dont les choses sont organisées.

- Publicité -

Le Conseiller général et président de l’UDC Neuchâtel, Niels Rosselet-Christ, a également exprimé son mécontentement, accusant le Conseil communal d’avoir fait volte-face de manière soudaine, malgré des déclarations antérieures publiques indiquant qu’il n’y aurait pas besoin d’élire un membre complémentaire pour les 4 mois restants de la législature. Il dénonce une élection organisée à la « va-comme-j’te-pousse », avec pour objectif probable de placer quelqu’un afin de conforter sa réélection ultérieure, indépendamment des résultats électoraux.

Frédéric Schlosser, président de l’UDC Val-de-Travers, estime que les dés sont pipés. Selon lui, le poste de Conseiller communal est à 100% et requiert des dispositions professionnelles aux conséquences importantes. Il s’interroge sur la volonté de la candidate unique socialiste de risquer sa carrière professionnelle pour une période de seulement 4 mois, suggérant que le Parti socialiste manœuvre pour placer des personnes avec la complicité de l’exécutif.

- Publicité -

Face à ces éléments, les élus UDC du Conseil général, en collaboration avec le comité, ont décidé à l’unanimité de boycotter cette élection. Christiane Barbey affirme avec fermeté : « Aucun Conseiller général UDC ne siègera le 16 janvier ! » L’UDC Val-de-Travers, en tant que 3e force politique au sein du législatif, est consciente que son absence n’empêchera pas l’élection de se dérouler, mais elle assume son choix en tant que garant du bon fonctionnement des institutions, soulignant que le boycott est la seule option qui leur reste. Niels Rosselet-Christ appelle également tous les Conseillères générales et tous les Conseillers généraux qui partagent leurs préoccupations à se joindre à leur démarche.

Relire notre article: LA CANDIDATURE DE SARAH FUCHS-ROTA OFFICIALISÉE PAR LE PS POUR REMPLACER FRÉDÉRIC MAIRY

- Publicité -

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

- Publicité -
Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :