Les communes et les régions soutiennent le Programme d’impulsion et de transformations du Conseil d’Etat

0
51

L’Association des communes neuchâteloises (ACN) et le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) appuient le programme du Conseil d’Etat soumis au Grand Conseil neuchâtelois. Il répond à des ambitions partagées en matière de positionnement des régions neuchâteloises et à divers souhaits exprimés par les communes et les régions. Plusieurs des mesures proposées apportent un appui financier attendu en vue de la mise en œuvre de Neuchâtel Mobilité 2030, constituant également un signal politique important à l’attention de la Confédération.

Par Poulpy — Own work, based on Image:Suisse cantons.svg, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5315535

L’Association des communes neuchâteloises (ACN) et le Réseau urbain neuchâtelois (RUN), réunissant les régions neuchâteloises, ont pris connaissance du Programme d’impulsion et de transformations proposé par le Conseil d’Etat prochainement soumis au Grand Conseil. Les deux associations constatent que les mesures qui constituent ce projet répondent aux besoins et à plusieurs souhaits exprimés par les leurs membres dans le cadre des échanges menés ces derniers mois avec le Gouvernement cantonal.

Un appui cantonal concret à la réalisation des accords de positionnement stratégique (APS)

A fin 2017, l’Etat de Neuchâtel, les régions neuchâteloises, une grande majorité de communes et le Réseau urbain neuchâtelois s’accordaient sur la définition d’un positionnement spécifique en termes de marketing territorial pour chacune des quatre régions constituant notre Canton : Neuchâtel Littoral, Montagnes neuchâteloises, Val-de-Ruz et Val-de-Travers1. Un rapport d’information était d’ailleurs établi à l’attention du Grand Conseil neuchâtelois2. En 2018, des mesures concertées et priorisées étaient validées entre les parties prenantes. Le Programme d’impulsion et de transformations apporte un soutien cantonal important, de 14 millions de francs, en vue de la concrétisation de 10 projets ancrés dans les régions neuchâteloises, ainsi qu’à deux priorités transversales (meilleure circulation des richesses, stratégie de domiciliation) constituant des priorités partagées entre le Canton, les régions et les communes.

Amélioration des infrastructures en matière de mobilité

A l’heure où la population neuchâteloise attend une décision finale des Chambres fédérales concernant le financement de sa ligne directe RER, le projet du Conseil d’Etat marque la volonté des autorités cantonales et communales de poursuivre la modernisation du réseau de mobilité neuchâtelois. Dans ce sens, le financement des études préalables nécessaires pour la réalisation du RER neuchâtelois, la participation cantonale au financement des mesures infrastructurelles du Projet d’agglomération RUN 3ème génération en complément des financements communaux et fédéraux, ainsi que le soutien apporté aux communes dans le cadre de l’adaptation de l’accessibilité des transports publics aux normes LHand, sont autant de signaux tangibles de la détermination de notre Canton de concrétiser ses ambitions élevés en matière de mobilité.

Le RUN et l’ACN espèrent vivement que la perception de ces enjeux sera partagée par les députés et que ceux-ci permettront au programme d’impulsion de porter ses effets rapidement.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.