- publicité -
Image source: ne.ch

Patrimoine horloger, pôle d’innovation et richesses du terroir. Le Canton de Neuchâtel a présenté ses principaux atouts aux parlementaires fédéraux et aux cadres de l’administration fédérale lors d’un événement organisé le 5 mars au Palais fédéral, à Berne. Le gouvernement cantonal en a profité pour rappeler l’importante contribution de Neuchâtel dans la balance du commerce extérieur de la Suisse – 22% de l’excédent commercial – et pour plaider en faveur de la réalisation de la Ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds.

Le Canton de Neuchâtel, représenté par une délégation emmenée par le Conseil d’État in corpore, a présenté ses principaux atouts – patrimoine horloger, pôle d’innovation et richesses du terroir – aux parlementaires fédéraux et aux cadres de l’administration fédérale invités à un événement organisé aujourd’hui à la Galerie des Alpes du Palais fédéral à Berne. Le gouvernement cantonal en a profité pour plaider pour la réalisation de la Ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, laquelle bénéficiera non seulement au canton mais également à l’ensemble du pays.

Atelier d’horloger, fontaine atomique et fontaine à absinthe

Les nombreux invité-e-s présent-e-s, dont les membres du Conseil fédéral, Mme Karin Keller-Sutter, M. Guy Parmelin et M. Alain Berset, à l’occasion de cet apéritif dînatoire aux saveurs neuchâteloises ont notamment eu l’occasion d’observer le travail minutieux d’une horlogère installée à son établi et de découvrir les dernières innovations issues des laboratoires de recherche neuchâtelois. La précision horlogère du Canton de Neuchâtel a été à l’honneur de cet événement à la fois dans son caractère traditionnel et moderne : le Laboratoire Temps Fréquence de l’Université de Neuchâtel, à l’origine de l’une des horloges à fontaines atomiques les plus précises au monde, a présenté ses recherches à un public qui a ainsi découvert qu’il y avait du « Neuchâtel Inside » jusque dans l’espace.

Martin Vetterli, invité d’honneur

Invité d’honneur, le président de l’EPFL Martin Vetterli, qui a grandi à Cortaillod, sur les rives du lac de Neuchâtel, a présenté Microcity SA, le pôle neuchâtelois d’excellence et d’innovation dans les nanotechnologies, la micro-fabrication et les processus d’industrialisation. Microcity fait la fierté de l’EPFL et du Canton de Neuchâtel. Il regroupe plus de 1000 chercheuses et chercheurs, 7000 étudiant-e-s et plus de 6000 apprenti-e-s. Microcity était également représenté par le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) qui s’emploie chaque jour à dépasser les frontières de l’infiniment petit en développant de nouvelles technologies innovantes. Le CSEM a notamment présenté ses recherches sur les spiraux en silicium développés pour l’industrie horlogère ou ses panneaux photovoltaïques qui se fondent dans le paysage et même les images.

Neuchâtel et la Suisse : des voies originales

« Le Canton de Neuchâtel et la Suisse ne partagent pas qu’une croix blanche sur le fond rouge de leur drapeau. Neuchâtel et la Suisse, petits États tous les deux, ont su tracer des voies originales pour assurer leur rayonnement et se connecter au monde. La Suisse, comme le Canton de Neuchâtel, sont des preuves vivantes qu‘un pays, une région, même modeste, peut s’affirmer par son originalité, par le rayonnement de son savoir-faire, par son ouverture au monde et par la volonté qui l’anime.», a déclaré le président du Conseil d’État Laurent Kurth lors de son allocution.

En ce début d’année 2019, Neuchâtel et la Suisse font face à de nombreux défis. Dans un contexte de concurrence internationale accrue, avec des guerres commerciales qui menacent la conjoncture économique, et le secteur de l’horlogerie en particulier, le Canton de Neuchâtel et la Suisse doivent renouveler les moyens de maintenir leur capacité à créer de l’originalité à haute valeur ajoutée. À l’heure où 22% de l’excédent commercial de toute la Suisse résulte du seul Canton de Neuchâtel, le maintien de conditions-cadres optimales pour le tissu industriel et d’exportation neuchâtelois est essentiel.

Pour y parvenir, la mobilité du Canton de Neuchâtel doit impérativement être améliorée. Comme l’horlogerie a su le faire à de nombreuses reprises, les modes de transports doivent s’adapter aux contingences de leur époque : alors que le temps de parcours entre Neuchâtel et Genève ou Bâle a été réduit de près d’un tiers depuis 1960, il est resté quasiment inchangé sur l’infrastructure du XIXe siècle qui relie aujourd’hui encore Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. En développant une Ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, qui permettra de relier de façon performante deux pôles d’une même agglomération de 140’000 habitants, avec un train rapide à la cadence au quart d’heure avec un temps de parcours de 14 minutes, les Chambres fédérales peuvent aujourd’hui permettre à la Suisse et au Canton de Neuchâtel de renforcer les conditions-cadres propices à l’industrie horlogère de l’Arc jurassien et d’améliorer le trafic sur la ligne du Pied du Jura en faveur du réseau ferroviaire national. Avec cette solution ferroviaire à l’image de notre pays – performante et innovante – les Chambres fédérales peuvent aussi permettre au canton de s’unir derrière un projet fédérateur avec la promesse de tracer ensemble de nouvelles voies originales.

Quatre chiffres-clés du Canton de Neuchâtel :
22% de l’excédent commercial de la Suisse résulte du Canton de Neuchâtel (2018).
350. Le Canton de Neuchâtel détient en Suisse la deuxième plus grande densité de brevets déposés pour 100’000 habitants (2017).
22% de la surface du vignoble neuchâtelois est cultivé de façon biologique (2017).
84% de la population neuchâteloise soutient le financement de la ligne directe RER entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds (votation, février 2016).

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.