​Au 31 janvier, les effectifs de demandeurs d’emploi (+93 personnes) et de chômeurs (+119 personnes) ont augmenté pour s’établir respectivement à 5’830 et 3’940 personnes. Les facteurs saisonniers défavorables en cette période hivernale ont impacté négativement le taux de chômage cantonal qui s’établit dorénavant à 4.3%, soit une hausse de 0.2 pt. 

- Publicité -
Image d’illustration

Dans l’Arc Jurassien, tout comme au niveau national, la hausse du taux de chômage est légèrement moins marquée (+0.1 pt), avec des taux s’établissant à, respectivement, 3.9% et 2.8%.

En comparaison annuelle, la forte diminution du taux de chômage neuchâtelois (-1.3 pt) reste toujours la plus favorable en comparaison avec les autres cantons et la moyenne nationale (-0.6 pt).

Les variations mensuelles sont différentes selon les classes d’âge. En effet, la tendance est à la hausse pour les classes d’âge de 20 à 39 ans (+93 personnes) ainsi que pour les 50 à 59 ans (+11), alors qu’elle est en baisse pour les 40 à 49 ans (-6) et les 60 ans et plus (-5). De plus, les hommes sont plus fortement touchés par cette hausse (+60 contre +33 pour les femmes) ainsi que les demandeurs d’emploi étrangers (+ 101 contre une légère baisse pour ceux de nationalité suisse). Ces différences entre les sexes et l’origine s’expliquent en partie par le ralentissement saisonnier dans le secteur de la construction.

Concernant la dernière profession exercée, les métiers sensibles aux aléas saisonniers tels que les professions de la construction (+38 personnes) ainsi que de l’hôtellerie et de la restauration (+25) connaissent une hausse notable de leur effectif de demandeurs d’emploi. A l’inverse, les plus fortes baisses concernent les professions du nettoyage et des soins corporels (-23 personnes) ainsi que celles de la santé et du social (-10). 

Communiqué de presse complet: https://www.ne.ch/medias/Documents/19/02/Compress_1901.pdf

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.