12.1 C
Val-de-Travers
16 août 2022
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

Canicule, sécheresse et agriculture : des mesures exceptionnelles s’imposent pour soulager les exploitations agricoles

La sécheresse et les températures exceptionnelles qui sévissent actuellement sur tout le territoire helvétique n’ont pas épargné le canton de Neuchâtel. Cette situation de crise préoccupe fortement les autorités neuchâteloises qui ont décidé de réagir en offrant la possibilité de dérogations légales, ceci afin de soulager les exploitations agricoles concernées.

Les autorités cantonales ont décidé de prendre des mesures exceptionnelles afin de soulager les exploitations agricoles du canton victimes de la sécheresse. Ces mesures sont d’ordre agronomiques et financières. Elles sont applicables dès aujourd’hui. 

Mesures agronomiques
L’État de Neuchâtel autorise sans délai la pâture des prairies extensives, peu intensives, des bordures tampons attenantes des haies ainsi que des prairies riveraines, à l’exception cependant des surfaces sous contrat LPN (Loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage) et les 10% non fauchés dans les surfaces en réseau écologique. Les espèces végétales de haute valeur écologique peuplant ces surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) ont, grâce à l’année précoce, terminé leur cycle reproducteur. Ainsi, l’avancement de la date de pâture prévue légalement au 1er septembre ne nuira pas à la richesse floristique et à son développement et donnera la possibilité de nourrir le bétail sans passer par des achats de fourrage onéreux. 

Pour les exploitations d’estivage, il est dès maintenant autorisé de les approvisionner en fourrages grossiers (foin) pour pallier les manquements dus à la mauvaise repousse de l’herbe et d’éviter ainsi la désalpe anticipée du bétail.

Mesures financières
L’État de Neuchâtel va donner la possibilité, sur demande individuelle écrite, de surseoir au remboursement des annuités 2022 des crédits d’investissement (CI) et AEP (Aides aux exploitations paysannes). Cette mesure permettra d’affecter au besoin les liquidités disponibles des entreprises agricoles à d’éventuels achats de fourrage et/ou transport d’eau. 

Pour les exploitations d’estivage fortement touchées par la sécheresse et devant procéder à une désalpe prématurée en raison du manque de fourrage, aucune pénalité ne sera appliquée par rapport au soutien financier et d’appliquer les aides à hauteur de la charge en bétail usuelle.

Mesures en cours
A cause notamment du réchauffement climatique général, de telles conditions caniculaires et de sécheresse extrême risquent malheureusement de devenir plus fréquentes. Ainsi, l’État de Neuchâtel continue sa politique d’amélioration foncière, notamment en matière d’approvisionnement d’eau. Dans ce sens, sur demande du Conseil d’État, le Grand Conseil a accordé en date du 1er octobre 2019 un crédit de plus de 10 millions de francs en matière d’améliorations structurelles permettant en particulier de concrétiser et de favoriser à long terme une meilleure distribution et un plus fort stockage de l’eau dans le territoire cantonal. Ces mesures s’inscrivent également dans le cadre du plan climat cantonal.

Les mesures d’urgence sont applicables de suite.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :