- publicité -

Le dérèglement climatique et la protection de l’environnement préoccupent les jeunes du Val-de-Travers, qui organisent une marche dans les rues de Fleurier vendredi 24 mai 2019 dès 16h45.

« Nous sommes les plus concernés par le dérèglement climatique, car l’avenir de la planète nous appartient »

Fort de ce constat, des adolescents de 12 à 14 ans, tous élèves du Cercle scolaire du Val-de-Travers, organisent – en dehors du cadre scolaire – une marche pour le climat ce vendredi dans les rues de Fleurier. Le départ sera donné à 16h45 devant le collège de Longereuse.

Chacun est le bienvenu à la marche, y compris les adultes. Pour participer, il suffit de se rendre au départ devant le collège.

Le parcours fera une boucle en passant par la rue de la Place d’Armes, la Grand’Rue, la Place du Marché, la rue des Moulins, la gare, la rue du Grenier, avant de revenir au collège en repassant par la Grand’Rue et la rue de la Place d’Armes. La circulation sera encadrée par la police tout le long du chemin.

Simples gestes quotidiens

Les organisateurs espèrent réunir au moins une centaine d’élèves. Ils souhaitent montrer aux autres enfants de leur âge que la situation climatique et la protection de l’environnement les concernent tout particulièrement et qu’il n’est pas trop tôt pour prendre des mesures.

De simples gestes quotidiens peuvent être faits par tout un chacun pour réduire son impact environnemental. Par exemple, ne pas charger son téléphone pendant toute la nuit, éteindre les lumières dans les pièces dans lesquelles on ne se trouve pas, se rendre à pied à l’école si on habite dans le même village, ou profiter d’une promenade pour ramasser les déchets qui traînent dans la forêt (action connue sous le nom de clean walk en anglais).

Clean walk

Les habits polluent

Les adolescents qui organisent la marche de demain souhaitent également rendre attentifs leurs camarades que les habits bon marché des grandes enseignes sont fabriqués à l’étranger et que l’impact environnemental pour les faire venir en Suisse est très grand, sans parler de la problématique de l’exploitation d’enfants pour les fabriquer. En ce qui concerne le matériel scolaire, les écoliers se préoccupent du gaspillage en la matière et souhaitent que les quantités achetées soient rationnalisées.

Ils se réjouissent toutefois que l’utilisation de plastique jetable, à l’école et dans les commerces, se réduise toujours davantage.

Notre planète est unique, alors protégeons-la !

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.