12.1 C
Val-de-Travers
23 mai 2024
- Publicité -
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

Élection complémentaire au Conseil d’État: Le vallonnier Frédéric Mairy favori

Sarah Fuchs-Rota pourrait-elle être rejoindre le Conseil communal de Val-de-Travers en cas d'élection de Frédéric Mairy au Conseil d'État

- Publicité -
Frédéric Mairy – Image source: psn.ch

Le paysage politique du canton de Neuchâtel s’apprête à vivre un moment important avec l’élection complémentaire au Conseil d’État, annoncée après la démission du conseiller d’État Laurent Kurth le 30 août 2023. Le Conseil d’État a fixé les dates de cette élection au 26 novembre (premier tour) et au 17 décembre 2023 (second tour), et les candidatures étaient attendues jusqu’à ce lundi 2 octobre 2023 à 12h00 à la chancellerie d’État. Trois citoyens ont répondu à cet appel en déposant leur candidature, chacun avec son propre parcours et ses aspirations.

Frédéric Mairy : L’homme du terroir et grand favori

Frédéric Mairy, né en 1973 à Fleurier et domicilié à Couvet, se présente en tant que candidat favori. Son parcours de vie est ancré dans la région, avec une enfance passée au Val-de-Travers et des études effectuées à Neuchâtel et à Strasbourg. Actuellement en couple et père de trois adolescents issus d’une précédente union, il est un résident engagé de Couvet, attaché à sa communauté. Sa double nationalité reflète son engagement envers les enjeux locaux et internationaux.

- Publicité -

Membre du Parti socialiste neuchâtelois depuis 2004, Frédéric Mairy a été élu dès que les étrangers ont eu le droit de participer à la vie politique. Son rôle de président de l’Association des communes neuchâteloises depuis 2016, récemment reconduit, démontre sa capacité à diriger et à gérer des responsabilités au niveau local. En plus de son engagement politique, il maintient un mode de vie actif, pratiquant la course à pied, le tennis et la randonnée. Passionné de littérature, il est également un lecteur compulsif et un écrivain à ses heures perdues, tout en appréciant les plaisirs de la cuisine.

Sa carrière professionnelle variée, comprenant des postes de journaliste, de chargé de communication et de directeur adjoint d’un théâtre, lui a conféré des compétences en communication, en gestion de projet et en leadership. Depuis 2013, il exerce la fonction de conseiller communal à Val-de-Travers, expérience qui l’a préparé à prendre des décisions cruciales et à gérer les affaires publiques.

- Publicité -

Frédéric Mairy aspire à rejoindre le Conseil d’État pour relever les défis à venir et mettre ses compétences au service de la collectivité à une échelle plus vaste. Sa candidature est donc à surveiller de près, car elle incarne la volonté de servir la région et ses citoyens.

Jean-Luc Pieren et Thomas Wroblevski : Des Alternatives à Considérer

Outre Frédéric Mairy, deux autres candidats ont déposé leur candidature pour l’élection complémentaire au Conseil d’État de Neuchâtel.

- Publicité -

Jean-Luc Pieren, domicilié à La Chaux-de-Fonds et né en 1955, représente une alternative intéressante. Son parcours et son expérience seront à examiner de près au cours de cette campagne électorale.

Thomas Wroblevski, domicilié à Neuchâtel et né en 1987, est également un candidat à prendre en compte. Sa jeunesse et son dynamisme pourraient apporter une perspective nouvelle à la politique locale.

Les électeurs neuchâtelois ont désormais trois candidats avec des antécédents et des compétences diversifiées parmi lesquels choisir. Cette élection complémentaire au Conseil d’État promet d’être une période passionnante pour la démocratie locale, car les candidats s’efforcent de convaincre les électeurs de leur capacité à diriger et à représenter au mieux la région.

Sarah Fuchs-Rota pourrait-elle succéder à Frédéric Mairy au Conseil communal de Val-de-Travers ?

Sarah Fuchs-Rota – Image source: psn.ch

La question est ouverte et la politique locale à Val-de-Travers est actuellement en ébullition, alimentée par des rumeurs persistantes concernant la succession hypothétique de Frédéric Mairy au Conseil Communal.

En effet, si ce dernier venait à être élu au Conseil d’État, la question de qui pourrait le remplacer se pose naturellement. Parmi les noms qui circulent avec insistance, celui de Sarah Fuchs-Rota, actuelle députée au Grand Conseil et conseillère générale, se détache nettement. En tant que membre du Parti socialiste, elle pourrait bien être la candidate qui accepte de se mettre au service de son Parti pour continuer le travail entrepris par Frédéric Mairy. Même si pour l’heure, rien n’est confirmé ni par son parti ni par la principale intéressée.

Cependant, son expérience politique et son engagement envers les préoccupations locales font d’elle une candidate crédible. Toutefois, il est important de rappeler que rien n’est encore officiel, et que la décision finale reviendra aux membres du parti et au Conseil général.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

- Publicité -
Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :