Diminution de 200 habitants à Val-de-Travers

0
305

Le cap des 11’000 habitants s’éloigne

- Publicité -
__

Au 31 décembre 2017, la Commune de  Val-de-Travers  comptait  10’754 habitants, soit une diminution de 200 habitants par rapport à fin 2016, en partie due à un mouvement naturel négatif de la population (140 décès pour 83 naissances) mais également à un mouvement migratoire négatif (669 départs pour 527 arrivées).

La répartition des habitants par village se présente comme suit :

2016 2017 Variation
Boveresse 396 395 -1
Buttes 663 617 -46
Couvet 2’860 2’808 -52
Fleurier 3’452 3’356 -96
Les Bayards 369 355 -14
Môtiers 830 834 +4
Noiraigue 555 531 -24
Saint-Sulpice 611 617 +6
Travers 1’166 1’172 +6
Total localités 10’902 10’685 -217
Hors commune 52 69 +17
Total habitants réguliers 10’954 10’754 -200

 

La provenance des nouveaux arrivants est la suivante :

  • D’autres communes neuchâteloises : 231
  • D’autres communes suisses: 118
  • De l’étranger: 88

Le nombre de résidents suisses se monte à 80.28% de la population. La population étrangère est constituée de 79 nationalités différentes représentant le 19.72% (15.43% de l’Union européenne et 4.29% autres). Depuis la naissance de la Commune de Val-de-Travers, l’évolution de la répartition entre résidents suisses et étrangers est stable.

La moyenne d’âge de la population résidente est de 44 ans. Le nombre de ménages s’élève à 5’197.

Le nombre de 10’754 comprend les habitants dits réguliers et ne tient pas compte des 194 personnes présentes dans la Commune avec des permis de durée limitée ou des autorisations pour séjour secondaire. En tenant compte de ces personnes, la Commune totaliserait 10’948 habitants.

Pour mémoire, l’évolution annuelle de la population de notre Commune depuis 2012 se présente comme suit :

  2012 2013 2014 2015 2016 2017
Habitants réguliers 10’870 10’913 10’851 10’904 10’954 10’754
Population totale 11’158 11’212 11’149 11’181 11’198 10’948

 

Cette mise en perspective permet de rappeler que le développement démographique de Val-de-Travers reste fragile et s’inscrit dans une stabilité précaire, avec des signes peu favorables en direction d’une croissance. Cette démographie en berne se retrouve au niveau du Canton, qui perd également des habitants en 2017.

Cette situation ne peut que nous encourager encore plus dans notre volonté de soutenir la création de logements (le taux de vacance des logements augmente mais reste encore faible dans notre région) et l’installation d’entreprises par une politique active, même si celle-ci demande du temps pour porter ses fruits. Les projets immobiliers en cours et l’installation future de nouvelles sociétés nous permettent ainsi de continuer de regarder l’avenir avec un certain optimisme.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.