12.1 C
Val-de-Travers
26 septembre 2022
- Publicité -

SUIVEZ-NOUS

Le comité d’école de Fleurier renonce définitivement à l’organisation de la St-Nicolas

Photo: LV Photographie

C’est dans le communiqué ci-dessous adressé aux médias cette semaine que le comité d’école de Fleurier annonce renoncer de manière définitive à la traditionnelle fête de la St-Nicolas.

Cette manifestation avait déjà été mise à mal ces dernières années avec des normes sanitaires dues au COVID difficilement applicables lors de cet événement.

Communiqué

Cette année 2022 le comité d’école annonce renoncer définitivement à l’organisation de la fête de St-Nicolas à Fleurier pour plusieurs raisons, dont l’ampleur du travail à fournir pour une petite association et pour mettre son énergie à soutenir financièrement le cercle scolaire du Val-de-Travers dans l’organisation d’activités extrascolaires pour les élèves de Fleurier (1H à 7H). 

Comme les 2 dernières années, le comité d’école distribuera une attention à chaque élève des classes 1-7H de Fleurier.

Nous espérons qu’une autre association pourra reprendre le flambeau et lui souhaitons plein succès. 

Nous remercions par la même occasion tous ceux qui participent par leurs dons, leur motivation, et leur implication pour le comité d’école et nous permettent d’offrir aux enfants des activités extra-scolaires en quantité et en qualité.

Nous vous souhaitons à tous une santé à toute épreuve, et bien en avance une jolie période de fin d’année.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

PARTENAIRES

 

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Reçois les news de Val-de-Travers dans ta boîte!

Rejoins-nous afin de recevoir une fois par semaine notre newsletter!

Vous êtes inscrit!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :