La famille helvético-américaine a vécu trois ans dans le Val-de-Travers

- Publicité -

L’enquête sur le drame qui a décimé, aux Etats-Unis, une famille de quatre personnes comprenant une Vaudoise de 42 ans, sa fille de 16 ans, son fils de 5 ans et T., son mari américain de 45 ans, a connu des développements. Selon le chef de la police de Mapleton, dont les propos ont été relayés par des médias américains, la position des quatre corps et des deux armes à feu découverts jeudi soir dans l’appartement familial indiquent que T. est l’auteur du drame. L’Américain aurait utilisé une arme à feu pour tuer sa femme, leur unique enfant de 5 ans, la fille d’un premier lit de son épouse et le chien de la famille. Le quadragénaire se serait ensuite servi d’une seconde arme à feu pour mettre fin à ses jours.

D’abord installé dans le canton de Vaud, la famille helvético-américaine a vécu trois ans dans le Val-de-Travers (NE) et brièvement à La Chaux-de-Fonds (NE). L’employé de Nestlé et son épouse vaudoise, qui travaillait à temps partiel dans un commerce, semblaient former un couple harmonieux. Mais des voisins rencontrés par «20 minutes» disent avoir constaté des changements depuis le printemps passé. La famille a notamment déménagé à trois reprises en trois mois. Alors que la Vaudoise avait annoncé à ses proches l’acquisition d’une maison en France, la famille a surpris tout le monde en rejoignant, en juillet, l’Utah où T. avait trouvé un nouveau poste chez Nestlé.

Selon deux copines de la femme vaudoise, elle leur avait confié que son mari avait servi par le passé dans l’armée américaine en tant que pilote et il aurait des traumatismes liés à cette expérience militaire. Fin octobre, elle avait écrit à une amie domiciliée aux Verrières (NE) pour lui signifier qu’elle désactivait son compte Facebook.

Lire l’intégralité de l’article de 20min.ch en suivant notre tweet ci-dessous.

LAISSER UNE RÉPONSE

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'entrer votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.