12.1 C
Val-de-Travers
mardi, juin 15, 2021
- publicité -

SUIVEZ-NOUS

- publicité -

Avec FREEWIFI.ne le Canton de Neuchâtel offre un WiFi gratuit et sécurisé

Photo d’illustration : Service de presse du Canton de Neuchâtel

Toujours gratuit, NEMO WiFi devient FREEWIFI.ne

Avec FREEWIFI.ne le Canton de Neuchâtel offre un WiFi gratuit et sécurisé pour toutes et tous, disponible sur plus de 300 lieux publics. Offrant une solution unifiée sur le territoire neuchâtelois, FREEWIFI.ne est le résultat d’une étroite collaboration entre le secteur public et le secteur privé. Le secteur public est représenté par l’État de Neuchâtel, les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds ainsi que le CIGES SA (Centre d’information et de gestion des établissements santé). Le secteur privé est représenté par ello communications, Groupe E et Arcantel.

Dans le contexte de la numérisation croissante de la société, l’accès à internet devient progressivement un besoin universel. Initié en 2015 avec le projet NEMO, FREEWIFI.ne est issu d’un partenariat public-privé. Après une première étape de déploiement, le réseau gratuit est désormais accessible sur plus de 600 antennes WiFi associées à 300 sites dans les administrations publiques, particulièrement dans les zones les plus denses du canton.
Le bilan positif de cette première phase a décidé les partenaires à poursuivre l’extension du réseau. C’est ainsi que d’autres institutions publiques l’ont rejoint comme les hôpitaux publics et plusieurs institutions culturelles. Les communes et les entreprises qui le souhaitent peuvent également y adhérer afin d’étendre le nombre d’antennes et de points d’accès avec l’objectif d’améliorer la couverture dans tous les lieux connaissant une fréquentation significative.

Des travaux sont également mis en œuvre pour l’amélioration du confort d’utilisation ainsi que pour l’optimisation de la sécurité. Le développement futur de ce réseau fera l’objet de réflexions autour de l’interconnexion des objets, de l’accès internet simplifié pour un nombre défini de prestations publiques, de services applicatifs et de prestations interactives sur les différentes zones couvertes.

- Publicité -

Connexion facile et rapide
La connexion à FREEWIFI.ne est simple et rapide. Les étapes sont les suivantes :

  1. Sélectionner le réseau FREEWIFI.ne dans l’outil de connexion du périphérique de l’utilisateur ;
  2. Introduire son code d’accès. Lors de la première connexion, choisir l’option “Inscrivez-vous” pour obtenir un code d’accès qui sera envoyé par SMS ;
  3. Accéder à internet.

De nombreux espaces couverts
Les zones d’accès à FREEWIFI.ne sont nombreuses notamment dans les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds. La connexion est par exemple possible dans des espaces tels que les places publiques ou certaines institutions culturelles. Les hôpitaux publics sont également connectés ainsi que d’autres institutions de santé. La liste des lieux d’accès est disponible à l’adresse : https://freewifi.ne.ch/projet-freewifine.

Avec son nouveau visage et une communication plus adaptée, FREEWIFI.ne ouvre la porte à de nouveaux partenariats pour permettre l’augmentation de la couverture WiFi gratuite dans le Canton de Neuchâtel. Elle répond à l’augmentation potentielle de partenaires, ainsi qu’à l’augmentation des réseaux WiFi en milieu urbain et dans les entités publiques.

Retrouvez toutes les informations utiles sur le site https://freewifi.ne.ch.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez repéré une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée ou par e-mail.

SUIVEZ-NOUS

Dernières news

Partenaires

Newsletter

Soyez informé des dernières nouvelles à Val-de-Travers

- Publicité -
S'abonner à notre Newsletter

S'abonner à notre Newsletter

Recevez notre newsletter chaque mercredi!

You have Successfully Subscribed!

X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :